• Pour changer un peu, je voulais partager l'évènement du week-end dans "mon coin". Et c'est l'occasion de poster  un sujet dans cette rubrique car cela fait un petit moment qu'il n'y en a pas eu. C'est une façon de vous divertir un peu, c'est aussi le but de mon blog. ^^

    Une dernière chose et après je vous en dit plus : comme vous savez, je viens, pour le moment, chaque week-end chez mes parents, pour diverses raisons. Bref, et là en l'occurence, j'ai une raison de plus d'y venir, ce fameux évènement ! ^^

     ⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄⁄

     PRESENTATION de la manifestation

    Type : Foire agricole (exposition)  Lieu : Malbouzon (Lozère, 48).

    Date : le 1er juin 2014, (date récurrente, généralement le 1er dimanche de juin). 47ème édition.

     

    Evenement du week-end

     MALBOUZON

    Contexte : il s'agit d'une exposition de matériels agricoles mais pas que, en effet, il y a beaucoup d'exposants (pas loin de 400 !), de toutes sortes. Entre autres : des marchands d'équipements agricoles, des primeurs, des produits du terroir, des vêtements (et chaussures), de maroquinerie (avec bijoux), jouets, bonbons, des camelots et même des marchands de "casses-croute" à emporter (saucisses/aligots par expl), ventes de gauffres  etc ... En gros, on y trouve qui se rapporte à l'agricole et tout ce que qu'il y a dans les marchés.

    .................................................................................................................................................................

    A SAVOIR : Elle figure parmi les manifestations les plus importantes de la Lozère. Elle ouvre une vitrine sur les produits du terroir, de l'artisanat et de l'industrie de notre région. La saison des foires agricoles en Lozère commence, selon la tradition, à 1174 mètres d'altitude sur le plateau de l'Aubrac.

    Chacun peut, en sillonant les allées, admirer les techniques d'antan et découvrir les dernières nouveautés en terme de machines agricoles.

    ......................................................................................................................................................................

    AU PROGRAMME du week-end

     Vendredi 30 mai20h30, Un grand quineSamedi 31 mai,  15h, installation du matériel.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------

    Dimanche 1er juin

     6 h :      Arrivée des exposants

    11 h :    Inauguration de la foire par les officiels.

                 Durant toute la journée : maquilllage pour enfants, jeux divers, animation ... 

                 Pendant l'après-midi : spectacle de variété française interprété par Yannick Thierry. 

    19 h :   Tirage de tombola.

    ◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

     texte rajouté*

     


    3 commentaires
  • Petit rappel : souvenez-vous, il y a plusieurs mois (en Octobre), je vous ai parlé d'un chantier en cours chez moi, il s'agissait d'un bâtiment pour mon frère. Pour ceux qui veulent se rafraichir la mémoire ou simplement découvrir le petit article, suivez ce lien : ♣ un-chantier (1).

     

    En effet, cela fait déjà un bon moment que je vous en ai parlé, il est donc temps de mettre la suite.  C'est un sujet plutôt visuel, de ce fait, il y aura plus de photos et peu de textes. Comme dans le premier morceau, je vous montre l'évolution en plusieurs étapes.  C'est parti !!

    Fin de maçonnerie (extérieure) / 29-08-2013

    Un chantier (2)

     Voici là ou je vous ai laissé en suspens la dernière fois.

     

    LA CHARPENTE

    Un chantier (2)      Un chantier (2)

                06-10-2013, (ça monte vite)                                       16-10-2013

     

    Un chantier (2)

    16-10-2013

    Je n'ai pas de photos en "étapes intermédières", pendant la charpente ainsi que la toiture en cours. J'ai sélectionné les "grandes étapes", ce qui donne quand même une idée d'ensemble.

    Un chantier (2) Un chantier (2)

     

     

     

     

     

                                                                                     27-10-2013 toiture et "murs" bardage. 

     

    Un chantier (2)

    27-10-2013 (bâtiment extérieur presque fini).

     

     Voilà pour cette fois, comme vous le voyez, il manque les portes, qui sont en cours de fabrication et d'installation, l'intérieur (électricité, ...). Il y aura donc certainement un autre "morceau"d'article pour finir le sujet.

     


    votre commentaire
  •  [Voilà le 6ème et dernier volet de cette SAGA.]

     

    Tourisme : L'Aubrac est une étape importante sur la Via Podiensis, l'un des 4 chemins qui mène à Saint-Jacques-de-Compostelle. La via podiensis (ou route du Puy) part de cette localité et passe par Conques après être passée sur l'Aubrac. Cette route coïncide avec le GR 65 et est très fréquentée par les pèlerins à la belle saison.

    Deux églises remarquables à visiter : celle de Nasbinals, du XIIe siècle, de style roman auvergnat et celle de saint-Urcize avec son clocher à peigne et son déambulatoire unique en haute Auvergne.La fête du village d'Aubrac est le 15 août. En ce lieu se trouve aussi la « maison de l'Aubrac ».L'endroit se prête à la cueillette en pleine saison... En particulier celle du thé d'Aubrac, consommé en tisane. La région compte deux stations thermales d'importance notable: la Chaldette et Chaudes-Aigues dont les eaux, à la source du Par, atteignent la température record de 82°C (utilisées entre autres pour le chauffage de la ville).

    SAGA/l'Aubrac ép.6

    L'église de Nasbinals (à 6km de mon village).

     

      Sites à visiter :

    SAGA/l'Aubrac ép.6

    Quatre lacs d'origine glaciaire sont accessibles depuis la route D52 qui va de Nasbinals à Saint-Germain-du-Teil (appelée localement la route des lacs) : lac des Salhiens (le ruisseau qui s'en échappe forme la cascade du Déroc), lac de Souverols (le plus petit), lac de Saint-Andéol (le plus grand et le plus chargé d'histoire), lac de Born (le plus sauvage et le plus haut en altitude).

    •  

     

    L'Aubrac au cinéma et à la télévision :  ♣ 1963 " Un roi sans divertissement "de François Leterrier (lieu de tournage : Les Hermaux)  / 2003 : Nos enfants chéris de Benoît Cohen  / 2005 : Saint-Jacques… La Mecque de Coline Serreau  / 2010 : La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier (tourné au château de Messilhac) / et aussi le générique d'une émission culte : C'est pas sorcier, sur France 3 (1994), en vidéo ci-dessous avec une petite légende.  

      

    Légende  :    

    Ce générique a été tourné "chez moi".  

    En effet le camion roule sur la route qui 

     mène à mon village. Là, il est en part, 

     direction Nasbinals, Marvejols ...

     

    Pour le générique de fin, c'est l'inverse

     le camion arrive dans mon village !  

     

     

     

    FIN DE LA SAGA

     

     Et voilà, c'est la fin de cette SAGA, j'espère que cela vous a plu. Si toutefois vous souhaitez découvrir l'Aubrac autrement, avec de belles photographies, je vous invite à aller voir ce blog : http://sreliane.over-blog.com/.

    Il n'est pas impossible que je propose d'autres sagas par la suite. En tous cas, j'ai une idée (un peu dérivée) pour des prochains articles dans cette rubrique.

     


    votre commentaire
  •  [Pour ce 5ème volet, je vous propose un peu de culture gastronomique et musicale.]

     

    Musique traditionnelle : L'Aubrac demeure une terre de folklore vivace. Les bals traditionnels dans les fêtes de village sont nombreux. On y joue de l'accordéon et de la cabrette et les danseurs interprètent une grande variété de danses comme la bourrée, la marche, etc. 

    L'Aubrac a produit des compositeurs talentueux de musique traditionnelle ou de bal musette comme Jean Vaissade (auteur du célèbre "Sombreros et mantilles"), Jean Perrier ou Jean Pons. Le genre musette découle d'ailleurs de la musique auvergnate jouée au XIXe siècle dans les cafés de la capitale tenus par des Aveyronnais (ces derniers auraient inventé des danses aussi populaires que la java par exemple). Aujourd'hui, la région compte encore de nombreux musiciens (accordéonistes et cabretaires d'après l'occitan) connus localement mais aussi appréciés de la « diaspora » à Paris (amicales auvergnates). 

    SAGA/l'Aubrac ép.5                    SAGA/l'Aubrac ép.5

    Jean Vaissade et son accordéon.              Une cabrette.

     Le folklore de l'Aubrac n'est pas toujours gai , il peut être aussi mélancolique avec les « regrets », chants tristes, interprétés en occitan, et dont l'origine est très ancienne (issus de la tradition celte). Ils sont souvent accompagnés de la seule cabrette et sont parfois comparés aux ballades irlandaises. Le chant lou mazuc (le buron), très connu en Aubrac, peut se classer dans cette catégorie. 

     

     

     

    Petit extrait de danse,

    la bourrée : 

     

     

     

     

     Gastronomie : Vous connaissez peut-être, vous avez dû en entendre parler, et certains d’entre vous ont eu l’occasion d’en goûter. Il s’agit bien sûr de l’Aligot, la spécialité de l’Aubrac, c’est le plat incontournable ! Il est accompagné de grosse saucisse, le fameux aligot saucisse, un plat très consistant et qui tient bien au corps !

     C'est dans les burons que l'aligot, a été inventé . Le mot est   SAGA/l'Aubrac ép.5

    dérivé du latin aliquod qui signifie "quelque-chose".

    Initialement préparé avec du pain et de la tomme fraîche,

    les moines de l’Aubrac le servaient aux pèlerins de

    passage. Aujourd’hui le pain a été remplacé par des

    pommes de terre, auxquelles on ajoute toujours de la

    tomme fraîche, de la crème et un peu d’ail.

     

    SAGA/l'Aubrac ép.5

     

     

     

     

     

     Aligot/saucisse                                                                                                     Filet d'Aligot

    Bon apétit !!

     

    SAGA/l'Aubrac ép.5

    Buron de Camejane

     

       

    6ème épisode et dernier

    A suivre ... 

     


    votre commentaire
  • [4ème volet, cette fois je vous propose un peu d'histoire sur l'Aubrac.]

     

    Histoire :  

     Origines du nom : Dans la documentation historique, Aubrac est mentionné sous les formes Altobraco, Albracum, Albrac et même Auborac en occitan"brac" est peut-être issu du gallo-roman BRACO, attesté dans une glose, et qui procèderait lui-même du gaulois *bracu. Il signifie « endroit humide, boueux ». Cf. vieil occitan brac « boue ». Ce mot subsiste encore dans divers dialectes d'oïl (rare) sous la forme brai au sens de « terrain humide » (Piéron), jadis il existait en ancien français au sens de « boue »[], ainsi qu'en toponymie sous la forme BrayL'Aubrac faisait partie du territoire du peuple celtique des Gabales et leur capitale était Anderitum (de ande « sous » ou « devant » et rito- « gué »).  Plus tard, le pagus Gabalorum donnera également son nom au Gévaudan.

     Période médiévale 

    Généralités : Le village d'Aubrac renferme les restes de l'ancienne Dômerie ou Hôpital d'Aubrac créé par le seigneur flamand Adalard en 1120, au retour d'un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle. Une fois installés dans l'abbaye, les moines reçurent en donation des seigneurs locaux de grandes étendues de terre qu'ils s'employèrent à défricher. C'est comme ça que les pâturages prirent petit à petit le dessus sur la forêt. Le paysage actuel de l'Aubrac est donc en partie le résultat de l'action de ces moines « défricheurs ».

     
    SAGA/l'Aubrac ép.4 
     
      Époque moderne  
     L'exode rural au XXe siècle et les « Auvergnats de Paris » 
    Ils échappent ainsi à une vie paysanne bien souvent dans la misère. Dans la capitale, ils se spécialisent dans le commerce du charbon puis dans celui du vin et de la limonade : les Parisiens les surnomment les bougnats. Les nouveaux venus sont aussitôt pris en charge et soutenus par ceux qui sont déjà sur place (de la famille le plus souvent). Leur acharnement au travail et leur sens de l'économie légendaire vont contribuer à leur réussite sociale. La majorité des « cafés-bois-charbons » de Paris est tenue par des Aveyronnais dès le début du XXe siècle. Certains connaîtront une réussite exceptionnelle à l'image de Marcellin Cazes (Brasserie Lipp) ou Paul Boubal (Café de Flore), ci-dessous :
     SAGA/l'Aubrac ép.4

     

     

     /!\ J'ai finalement décidé  de ne mettre que l'histoire dans cette partie, afin de ne pas faire un article trop long. De ce fait, je ferai  une partie de plus que ce que je pensais faire au début. Donc, cette saga compte 6 épisodes.

     

     
    A suivre "la culture" ... 
    *SAGA en 6 épisodes

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique